50 Choses à faire pendant le confinement

Partie 2 : améliorer l’aspect commercial de l’entreprise

team building - réunion d'équipe

La crise du coronavirus oblige de nombreux travailleurs à rester chez eux et à trouver de nouvelles manières de s’occuper professionnellement. Plutôt que de se tourner les pouces en attendant le retour à la normale, nous vous proposons une liste d’idées de tâches non exhaustives à faire tant que vous en avez le temps.

Cet article a été publié au sein d’une série d’article sur divers thématique : gestion d’entreprise, commercial, marketing et RH.

Choses à faire pour améliorer l’aspect commercial de l’entreprise

  1. Analyser les clients les plus rentables
    1. Trouver les 20% de clients qui vous consomment 80% de votre temps (cf. principe de Pareto)
    2. Analyser la rentabilité de chaque contrat (rappel : un client peut avoir plusieurs contrats et être rentable pour l’un, mais déficitaire pour un autre)
    3. Enregistrer chaque appel au sein d’un outil de ticketing permet de savoir avec précision le nombre d’appels téléphoniques pour chaque client (même pour un appel de 5 minutes pour demander une facture qu’ils ont déjà reçu)
  2. Analyser la provenance des clients (cf. commercial, bouche-à-oreille, campagne marketing, site web …)
    1. Calculer l’apport de travail pour chaque provenance de client
  3. Analyser les raisons pour lesquelles les offres commerciales ont été gagnées ou perdues (mémo : le CRM inclus dans Organilog vous y aide)
    1. Définir les 3 points de blocage principaux
      1. Blocage à cause du prix : établir une stratégie pour améliorer la valeur perçue de l’offre par le client ? (exemple : mettre en valeur les points forts de l’entreprise)
      2. Blocage à cause d’un manque de confiance : Est-il possible de commencer par une petite prestation de test, de proposer un échantillon représentatif de votre travail (vidéo d’un projet client similaire qui a été réalisé avec succès) …
  4. Utiliser un logiciel CRM si ce n’est pas encore le cas
    1. Relier ce CRM aux autres outils de l’entreprise si ce n’est pas encore le cas
  5. Analyser les évolutions de chiffre d’affaire, mois par mois, en comparaison à l’année précédente (exemple : comparer février 2020 avec février 2019)
    1. Trouver une explication pour chacune des baisses éventuelles