Image Teletravail Bureau Organilog

Télétravail : Des sanctions prévues aux entreprises réfractaires

Pour la ministre du travail Élisabeth Born, le télétravail n’est plus une option mais un impératif. Des sanctions pourraient tomber à partir du 9 Novembre 2020 aux entreprises qui peuvent mais ne souhaitent pas généraliser le télétravail. 

Des sanctions aux récalcitrants du télétravail

Les règles ont changé, le gouvernement serait désormais intransigeant envers les entreprises qui ne respectant pas l’obligation de protection de ses salariés. En effet,  les entreprises qui manquent d’assiduité en terme d’assurance de sécurité et de santé envers ses salariés encourent des sanctions si elles ne proposent pas la solution du télétravail. À condition qu’elles aient la capacité d’adopter le travail à distance. Ces sanctions seront proportionnées, c’est-à-dire qu’elles seront différentes selon le manquement constaté par les inspections du travail. Ces derniers renforceront leurs contrôles pour s’assurer que l’employeur respecte l’obligation de protection de ses salariés. 

La ministre du travail promet des sanctions civiles voir pénal dès le 9 Novembre 2020. Elles peuvent être sous forme de lettre d’observation jusqu’à la mise en demeure de l’employeur qui l’obligera à appliquer cette mesure dans un délai fixé. Concrètement, l’entreprise peut être poursuivie pour manquement. 

Pour rappel, lors du premier confinement, 2250 contrôles ont été effectués par semaine dont 336 mise en demeure au total. Sachant que le télétravail était plus répandu à cette période.

Le ministère du travail invite donc les entreprises à entreprendre un dialogue avec ses salariés pour évaluer la possibilité du télétravail. Le gouvernement met à disposition un numéro de soutien psychologique pour les salariés des petites entreprises qui peuvent être en difficulté. Une marge de manœuvre est tout de même laissé aux employeurs pour mettre en place ces nouvelles organisations.

Une transition vers le télétravail possible

Pour beaucoup d’entre vous, le télétravail est un casse-tête et certaines appréhensions peuvent vous freiner. Pas d’inquiétude, intégrer le travail à distance n’a jamais été aussi simple. 

Le télétravail facile d’accès 

On pourrait croire qu’une bonne connexion internet suffit à rendre autonome ses collaborateurs. Oui c’est un facteur primordial mais pas que. 

Établissez un dialogue 

Commencer par un dialogue au sein de son équipe est la première étape. L’objectif est de recueillir toutes les informations utiles au bon déroulement  de la mise en place du télétravail. Qui serait intéressé par cette pratique ? Quelles sont les motivations, les doutes et les inquiétudes des différents acteurs ? Bref, toutes ces questions vont permettre de réduire les inquiétudes de chacun. 

Fixez-vous des objectifs et des règles 

C’est votre gouvernail. Établir les objectifs à tenir dans un délai fixé vont vous permettre de garder le cap. Il est recommandé d’instaurer un cadre de travail pour faciliter la transition au télétravail. Ainsi, vos collaborateurs seront rassurés et surtout autonomes

Des outils adaptés à la communication 

Même si les discussions à la machine à café sont vouées à disparaître en télétravail, une bonne communication est toujours d’actualité. Vous disposez une multitudes d’outils qui vont vous permettre de garder une bonne relation avec vos collaborateurs. Gardez à l’esprit que le télétravail n’est pas néfaste aux relations. Au contraire, elle les consolide !

Aides pour la mise en place du télétravail

Il existe différentes aides pour faciliter la mise en place du télétravail

  • Agefiph – Aide aux employeurs de salariés en situation de handicap

Si vous êtes l’employeur d’un salarié reconnu handicapé ou en voie de l’être, et que vous avez mis en place le télétravail dans le cadre de la pandémie de coronavirus, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de l’association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph)

Ce financement (jusqu’à 1000€ par poste de travail) concerne les employeurs ayant mis en place du télétravail antérieurement au 13 mars pour le bénéficiaire concerné.

Ce dispositif de soutien est temporaire. L’aide est ouverte pour les dépenses engagées ou à engager au plus tard le 28 février 2021.

  • Organilog – Accompagnement et outils pour la mise en place du télétravail

Fort de ses 7 années d’expériences dans la gestion de mobilité, Organilog accompagne pas à pas les entreprises pour une transition efficace de leurs activités vers le télétravail, que ce soit temporaire ou même durable.

En plus de l’accompagnement personnalisé, Organilog dispose d’outils dédiés au télétravail qui permettent d’offrir un espace de travail simplifié aux collaborateurs et de respecter les lois en vigueur (tel que l’obligation de justifier les temps de travail des salariés).

Facile à mettre en place, l’interface permet de centraliser les outils et informations, pour garder une productivité constante, même en cas de travail à distance.

À cette occasion, Organilog a préparé un guide complet et gratuit pour vous permettre de réussir la mise en place du télétravail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intégrer le télétravail pendant le confinement

Nous avons regroupé 7 années d'expérience dans la gestion du travail à distance, en un seul guide.