covid-19

Après le coronavirus, quel avenir pour le télétravail ?

Pendant les épidémies de SRAS et de H1N1, les sociétés ont été tenues de mettre sur pied un plan de continuité d’activité. Seulement, presque aucun ne l’a effectué quand tout s’est calmé. Ainsi, pendant la pandémie de Coronavirus et la mise en place de mesure sanitaire stricte, les compagnies ont été prises de court et ont dû élaborer des stratégies d’urgence pour continuer leur activité. Le télétravail est l’une de ces solutions.

Le télétravail, une bouée de secours ou une solution efficace ?

Le télétravail est une des solutions de secours adoptées par la majorité des entreprises à travers le monde. Cette option fut une source de crainte à la fois pour les entreprises et les travailleurs. En effet, d’un côté, les employeurs avaient peur que la productivité des employés baisse. D’un autre côté, les travailleurs se sont retrouvés sans aide à utiliser des outils qui, pour la plupart, ont été non maîtrisés.

Toutefois, selon une étude menée par Microsoft en 2019, le télétravail a permis à de nombreux travailleurs de maîtriser rapidement les outils informatiques par nécessité. Une autre étude conduite par la chaîne de recherche du Canada sur les enjeux socio-organisationnels de l’économie et du savoir intitulée « télétravail » démontre que le télétravail a réduit le taux d’absentéisme et de retard. Ainsi, cette stratégie fut une expérience réussie qui a permis à des milliers sociétés de poursuivre sereinement leurs activités en des temps de crise.

Qu’en est-il du télétravail après le covid-19 ?

Avec le déconfinement progressif, beaucoup parlent déjà de la fin du coronavirus et pourtant, les cas de deuxième vague et de menace d’apparition d’une souche mutante sont toujours présents au niveau mondial. Néanmoins, rien n’empêche d’envisager le monde du travail à la fin de cette terrible pandémie. Selon de nombreuses personnes, le télétravail ne sera plus que de l’histoire ancienne. Effectivement, des milliers de salariés ont hâte de retourner dans un bureau, car l’isolement et le temps de travail non fixé sont devenus un grand problème. 

Cependant, une étude démontre que le télétravail peut être adopté par plusieurs entreprises. Et pour cause, il s’inscrit dans une démarche innovante et prometteuse d’autonomisation et de responsabilité des travailleurs. De plus, il permet aux employés d’adopter un horaire de travail flexible, de faire leurs tâches à leur rythme, et tout cela, dans un cadre augmentant efficacement leur bien-être.

Le télétravail annonce-t-il le début de la fin pour les bureaux ?

Selon le journaliste François Lenglet, les sociétés font sûrement investir plus d’argent dans les équipements liés au télétravail que d’augmenter le nombre de mètres carrés des bureaux. En effet, le télétravail offre une chance de sortir d’un cercle vicieux qui touche la majorité des entreprises du monde, à savoir la construction d’un nouveau bâtiment pour accueillir plus de personnes. De plus, la volonté des travailleurs à continuer le télétravail s’est largement accrue comme le démontre un sondage effectué par IFOP pour le compte de SECUREX. D’après ce sondage, 70 % des employés veulent rester en télétravail après la pandémie. Néanmoins, rien n’indique que les bureaux vont disparaître de sitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intégrer le télétravail pendant le confinement

Nous avons regroupé 7 années d'expérience dans la gestion du travail à distance, en un seul guide.